Dans un incident relaté par la publication Voici, Gilles Lellouche a vécu un profond moment de solitude face à Guillaume Canet et Marion Cotillard.

Dans le dernier numéro de l’hebdomadaire people, le frère de Philippe Lellouche est mis à l’honneur. Plutôt que de se concentrer sur son rôle de parent, comme ils l’ont fait dans le numéro de printemps, le magazine s’attache plutôt à mettre en avant les aspects de sa vie professionnelle.

Gilles Lellouche, qui est actuellement à l’affiche de Kompromat et qui apparaîtra le 30 novembre au casting de la comédie Fumer fait tousser, exprime des remords sur plusieurs aspects de sa vie, dont un tatouage du Parrain qu’il s’est fait faire lors d’un séjour aux Etats-Unis. Il serait allé jusqu’à envisager d’utiliser un laser pour faire disparaître la trace.

Un événement différent l’aurait caractérisé. Il s’agit du jour où il s’est mis dans l’embarras devant une foule au stade.

Pour répondre aux exigences du film Jeux d’enfants, réalisé par Yann Samuell avec Guillaume Canet et Marion Cotillard, l’acteur a donné sa phrase.

Lors d’un des matchs, Gilles Lellouche, qui jouait le rôle de Sergueï Nimov Nimovitch, avait pour mission de marquer un but. Cependant, il a eu beaucoup de mal à découvrir où était caché le filet.

D’après les souvenirs du journal, « la scène, qui a été prise au stade de Lens devant 40 000 personnes, lui vaudra un beau moment d’isolement. »

« Je suis une vraie banane au foot », avoue l’acteur, « j’ai raté 22 fois mon tir, ils mouraient tous de rire dans les supporters, c’était horrible. »

On apprend également qu’il a été éliminé dans la suite de Sherlock Holmes, qui a été tournée en 2011. Il a travaillé sur le film avec Robert Downey Jr et Jude Law dans quelques séquences. Malheureusement, le montage a éliminé plusieurs de ces séquences. Une déception majeure.

« C’était décourageant pour moi quand j’ai appris à quel point j’étais insignifiant. J’ai reçu une claque dans le visage et une leçon d’humilité  » il ne l’a pas nié.