Cyril Féraud était récemment invité sur le plateau de Michel Drucker, où il a discuté avec l’animateur des rouages de l’émission.

Cyril Féraud était l’invité de Vivement Dimanche de Michel Drucker dimanche dernier. Il a pu raconter des choses à de nombreuses personnes lors de son passage. Avec le décès d’Enzo, le plus grand champion de l’histoire de son émission, Le Grand Slam, a quitté la scène. Au vu de ses capacités, qui semblaient jusque-là imbattables, il faut dire que sa défaite pourrait provoquer un choc.

Un joyeux dimanche à vous

Si l’animation d’une émission de télévision peut sembler être un métier simple au premier abord, il est en réalité assez complexe. Nombreux sont ceux qui s’y essaient en vain, dans l’espoir de réussir et de rester dans le métier. Cyril Féraud peut le confirmer. Il faut dire qu’au départ, beaucoup de gens ne lui faisaient pas confiance. Aujourd’hui, il est suffisamment riche pour séduire le grand public. Et suffisamment de téléspectateurs pour prendre en charge l’animation de son émission Le Grand Slam.

Michel Drucker, dont Cyril Féraud était l’invité dimanche dernier, fait également partie de ces animateurs à succès. Michel Drucker anime depuis 24 ans Vivement Dimanche, un talk-show hebdomadaire francophone. Après l’élimination de son plus grand champion, Cyril Féraud a pu la commenter en direct à l’antenne.

Un départ inattendu pour Cyril Féraud

Ainsi, Cyril Féraud a pu aborder le sujet du départ d’Enzo dans son émission Le Grand Slam. Cependant, cette perte a été un véritable choc. Le candidat a fini par être le plus grand défenseur de cette initiative. Il voulait jouer au Slam de manière professionnelle, a expliqué l’animateur. Il s’est inscrit dès l’âge de 18 ans, et il est aujourd’hui le roi incontesté des jeux télévisés en France. Il s’est toutefois empressé d’ajouter que ce candidat exceptionnellement jeune « s’est entraîné pendant des mois dans sa chambre, à faire des mots croisés. »

Cyril Féraud a été très ému par l’engagement sincère du jeune homme dans le concours, même s’il est finalement sorti perdant. En prime, le public de l’émission s’est également dit choqué par son départ. Bien sûr, il ne pouvait pas perdre définitivement l’affection de tous.

Des situations de licenciement difficiles

Du coup, Cyril Féraud a également tenu à préciser qu' »il a beaucoup divisé les téléspectateurs, entre ceux qui l’adoraient et ceux qui le détestaient » lorsqu’il s’agissait d’Enzo.

Michel Drucker s’est donc naturellement renseigné auprès de Cyril Féraud pour savoir pourquoi le jeune champion était parti. Il a pu dire à l’animateur que c’était quand même « un crève-cœur » pour lui de partir, et qu’il s’était confié à ce sujet. Au dernier moment, il a commencé à ressentir de la fatigue. Quand vous êtes un champion et que c’est le septième tir de la journée, vous êtes fatigué, et votre esprit bouge naturellement plus lentement, et je pense que c’est beaucoup de pression.