Le concours de la « Star Academy » a attiré de nouveaux professeurs. Adeline Toniutti est l’un d’entre eux. La biographie d’Adeline Toniutti est disponible ici.

Le 15 octobre dernier, le château de Dammarie-les-Lys a rouvert ses portes pour accueillir la dernière génération de la « Star Academy ». Les académiciens font de gros efforts pour devenir des artistes. Pour maximiser leur potentiel, ils doivent suivre un enseignement accéléré dispensé par une équipe de professeurs hautement qualifiés. Adeline Toniutti, le nouveau professeur de chant, est chargée d’aider les apprentis chanteurs à maîtriser leur voix. La chanteuse à l’étonnante chevelure rousse a suivi un parcours très ordinaire.

Biographie d’Adeline Toniutti : la chanteuse qui ne savait pas chanter

Son père lui a fait partager son amour de la musique. Elle est fan de musique rock depuis son plus jeune âge.

Adeline fréquente un conservatoire et apprend à jouer de la clarinette. Elle intègre ensuite une chorale. A l’âge de 15 ans, elle découvre l’art lyrique et commence à chanter. Grâce à sa passion pour cette discipline et à son travail acharné, Adeline Toniutti accède à la finale du concours Reine Sofia.Mais une tragédie l’a rattrapée alors qu’elle n’avait que 26 ans, en 2014.

Le conduit de fumée s’est fracturé, permettant aux gaz de pénétrer dans l’évent. De plus, la cheminée travaillait tellement que l’insert de la cheminée est devenu extrêmement chaud, il y avait un désalignement et l’isolation thermique a fondu. « Nous avons ressenti des gaz toxiques dans la maison et des composants métalliques fondus », a-t-elle déclaré à France 2 il y a quelques années.

Au cours de cette tragédie, elle a perdu la voix. Adeline Toniutti a un besoin urgent.
« Je me suis vraiment demandé pourquoi cela m’arrivait (…) je ne pouvais plus parler ». La carrière d’Adeline Toniutti, chanteuse d’opéra et professeur de chant.

Le médecin lui avait alors diagnostiqué une laryngite sévère. Adeline Toniutti n’a cependant pas réussi à retrouver sa voix après plusieurs mois. Elle souffre également d’une sinusite.

Les remarques de son médecin ont anéanti ses aspirations à reprendre le chant.

« Quand je suis allée voir le médecin, il m’a dit : « Vous allez parler avec une voix très rauque et avoir mal à la gorge quand vous parlez, mais le chant, c’est fini » », a-t-elle expliqué sur RTL.

Adeline Toniutti ne peut parler qu’à voix basse. Malgré tout, la jeune femme ne peut pas abandonner totalement la musique. Elle a donc pris la décision de devenir coach vocal. Avec l’aide de ses médecins, elle a pu créer le Centre d’Art Lyrique de Paris (CALYP), un établissement qui « forme et soigne les chanteurs. »

Adeline Toniutti, quant à elle, n’a jamais baissé les bras. Elle a retrouvé sa voix après trois interventions.

« Mes chirurgiens sont extrêmement satisfaits maintenant, ils disent que la science s’est améliorée parce qu’on a fait beaucoup de protocoles, on a essayé beaucoup de choses avec l’ostéopathie, on a essayé beaucoup de choses avec la rééducation. » Nous sommes capables d’améliorer les résultats via la patience et la réunion de professionnels. Je ne retourne pas à l’Opéra de Paris pour chanter de l’opéra […] En tout cas, je chante à nouveau du rock, à nouveau Freddie Mercury, et je remonte sur scène. » Un récit poignant dépeint dans le documentaire « Opération Opéra ».

La bio d’Adeline Toniutti : plus puissante que jamais

Après avoir retrouvé sa voix, L’année suivante, Adeline Toniutti remonte sur scène. En 2018, elle a participé à un événement en hommage à Freddie Mercury à New York.

Elle s’est imposée comme l’un des coachs les plus recherchés de France. À la télévision, elle a formé de nombreux vocalistes. Elle a participé à l’émission « Prodiges » de France 2. Elle a même été l’un des juges de l’émission « Together – Tous avec moi » sur M6.

Elle a un faible pour la Star Academy.

Adeline Toniutti affirme que le processus d’audition pour le poste de professeur de chant à la « Star Academy » a duré dix mois. Elle est passée par plusieurs phases avant d’obtenir son poste actuel.

Elle affirme que la pièce a visité l’école où elle travaillait. Elle a ensuite passé une série d’entretiens. La jeune femme est toutefois consciente de la procédure de sélection rigoureuse de la production.