D’autre part, le prince William est considéré comme une personne plus cultivée et plus déférente que ne l’est son jeune frère Harry. En fait, il ne serait même pas près de s’en approcher, même de loin. L’acte de dénonciation du prince Harry a été commis par l’un de ses plus proches amis, qui l’a ensuite trahi.

Le titre du prochain livre du prince Harry est Spare, et il devrait être publié au mois de janvier. Il a l’intention d’exposer la nature authentique de l’héritier présomptif du trône du Royaume-Uni dans le livre qu’il est en train d’écrire.

Une personne proche de William et qui le connaît bien affirme avoir entendu que William est « horrifié » par ce que Harry écrit dans le livre. Cette information provient d’une source qui connaît très bien William. Un article écrit à son sujet et publié dans le magazine In Touch indique que certaines personnes le qualifient d’hypocrite ou d' »enfant gâté ».

L’argument présenté dans l’hebdomadaire s’appuie sur les révélations du journaliste Simon Heffer, qui travaille pour la publication connue sous le nom de « Telegraph ».

Le journaliste Piers Morgan est considéré comme l’un des plus virulents détracteurs du prince Harry. Morgan a écrit des articles dans lesquels il qualifie Harry de gros dégueulasse. Le Sun est la publication où l’on peut trouver ces articles. Il ne laisse même pas passer une seule occasion de tourner autour de lui.

Selon une interprétation de la phrase, le deuxième fils de Charles III serait « hypocrite sans honte, trompé, pensant terriblement avoir tous les droits. » Cette idée vient de la partie « pensant terriblement avoir tous les droits » de la phrase.

Ces mots, il les a réaffirmés lors d’un voyage avec la BBC, dans le cadre de l’émission qui était animée par Sophie Raworth ; le voyage se déroulait sur l’île de Wight.