En plus d’un petit désaccord avec sa femme, qui a été publié par France Dimanche, Michel Sardou a également été mis sur la voie de quelque chose de beaucoup plus dangereux : un horrible accident de véhicule qui a failli lui coûter la vie.

Et cette horrible expérience remonte à quelques années en arrière, à la veille de Noël 1999, une femme qui restera éternellement gravée au fer rouge.

« Et pour cause, car, comme le rappelle sa fille Cynthia Sardou dans son livre paru en 2005, cette nuit-là a été celle de son viol », Un viol collectif qui a duré plus d’une heure et demie.
« J’étais consentante. Elle a dit que pour survivre, elle s’est déshabillée et s’est laissée abuser par ses ravisseurs pendant deux heures.

En outre, ce jour-là, Michel Sardou a reçu un appel téléphonique de sa fille, qui l’a mis en garde contre son clavaire.

Selon l’ancien producteur Jean-Claude Camus, interrogé par la publication Histoires Vérités, l’individu a déclaré que l’individu « ni une, ni deux, il a sauté dans sa voiture pour l’aider. »
Michel est parti en voiture, sa fille l’a appelé, elle était à la campagne, près de Pontoise, elle a été violée ».

Il a été épargné par l’excitation, ce qui est heureux. Finalement, il a réussi à localiser sa fille, qui réside actuellement au Canada, et il l’a accompagnée au commissariat local dans l’intention de porter plainte.

J’entends souvent dire que la justice ne fait pas son travail, mais elle l’a fait – mais elle ne s’en est jamais remise « .

Je sais de quoi je parle parce que ma fille a vécu Malgré le fait qu’elle a maintenant plus de quarante ans, on se souviendra toujours d’elle comme de la jeune fille qui a été violée et retenue captive.