Présentant, dans un premier temps, le quotidien de trois couples appartenant à des générations différentes,
il frappe fort et les masses, plus de dix ans après la sortie de Scènes de ménages, sont toujours aussi fortes.

En dix ans d’existence, la série Scènes de ménages a été témoin de l’arrivée et du départ de personnages cultuels.
Anne-Elisabeth Blateauet David Mora sur le départ.

Scènes de ménages : le concept est encore là, les couples évoluent !

Les favoris du public au lancement, Audrey Lamy et Loup-Denis Elion, ont disparu. Les critiques de la série ont peut-être
pensé que la série ne s’en remettrait jamais. Mais sans compter sur l’ingéniosité des scénaristes qui créent des personnages
très sympathiques et ils sont tous bien expliqués.

Parmi les figures cultes des Scènes de ménages, on peut évidemment citer Emma et Fabien. Ils ont été le premier couple à rejoindre
les trois actuels. Depuis la saison 3, on l’a vu évoluer. A l’origine, les acteurs Anne-Elisabeth Plateau et David Mora incarnaient
des parents bouleversés par leur nouveau-né, la petite Chloé.

Mais Chloé est grande, et les personnages ont évolué. Doit-on craindre qu’ils finissent par disparaître, à l’antenne depuis
dix ans ? Ce n’est pas ce que veut l’actrice !

Anne-Elisabeth veut poursuivre Scènes de ménages !


L’actrice de Scènes de ménages est honnête et montre qu’elle a envie de continuer l’émission. Pour notre confrère Femme Actuelle,
elle a parlé de son avenir dans l’émission, et quand on parle d’un éventuel départ, elle ne tourne pas autour du pot :
j’espère que non, je pense que nous sommes toujours les parents qui ont quitté la ville, avec un petit enfant.
Donc je pense que nous sommes toujours compatibles avec ce qui fait de nous un couple.

Et même si Chloé Scènes de ménages grandit, ce n’est pas forcément gênant, selon l’actrice, au contraire : les enjeux changent.
Entre s’occuper d’un enfant et éduquer un enfant de six ans. Les thèmes sont différents.

Nous évoluons avec elle, au regard de son âge et de sa personnalité, qui évolue également. C’est la continuité.
Il n’y a aucune raison de ne pas profiter du fait qu’elle grandit pour faire face à de nouvelles situations en tant que parents.

On aurait pu penser que le couple continuerait à apparaître dans la série tant que les scénaristes auraient les ressources
pour la faire évoluer, sans déranger ni surcharger le public. On aurait pu également penser que les problèmes juridiques
L’actrice a peut-être joué un rôle.

Les contradictions entre Anne-Élisabeth Blateau ( Scènes de ménages ) et la loi.

On peut dire que l’actrice de 50 ans a quelques difficultés avec la justice.Dans un entretien, elle nous a raconté qu’elle
avait déjà été en prison, mais pas sur le sol français : « J’ai passé Noël dans une prison au Qatar.

On s’y fait prendre plus facilement qu’en France. Buvez juste un peu de vodka ou quelque chose comme ça,
alors c’était Noël et j’étais en prison à Doha. Mais si vous n’avez jamais été en prison en France auparavant,
vous avez déjà eu des démêlés avec la justice, et cela commence en 2019.

Elle a été arrêtée en raison de son comportement violent envers les pompiers et les policiers.
elle a perdu son pied alors qu’elle était ivre à la maison. Pendant que les pompiers y étaient.
(ils soupçonnaient une blessure à la tête), elle s’est fâchée et a tenté d’étrangler un pompier.

IBC a dû intervenir pour apaiser l’actrice, qui à son tour a décrit les policiers comme de sales nazis.
Elle a ensuite été convoquée devant le tribunal correctionnel de Paris pour violences et injures à personne
chargée d’une mission de service public et violences fondées sur l’orientation sexuelle.

L’information a été publiée dans la presse, et l’actrice Scènes de ménages s’est excusée publiquement :
j’ai honte d’être moi-même, et honte de prendre une position terrible. Je leur demande de me pardonner
car je vous demande à tous de me pardonner pour mon soutien et de me donner l’énergie de me remettre sur la bonne voie.

Une autre histoire s’est produite deux ans plus tard, et elle a également fait la une des journaux.
L’actrice s’est de nouveau excusée publiquement.