Nouvelle semaine pour Anne-Sophie Lapix au top du JT de 20h. Chaque soir, vous rencontrez la présentatrice du JT de France 2 après n’avoir

pas oublié les paroles. Malheureusement, mardi, rien ne s’est passé comme prévu, mettant le journaliste dans l’embarras.

Quelle est votre JT préférée ? On sait que TF1 et France 2 sont en grande concurrence à 20h. anneaux. Sur Canal 2, Anne-Sophie Lapix tente de reconquérir le plus
de téléspectateurs possible face à Gilles Bouleau. Lundi soir, il a réuni 4,56 millions de personnes, soit 23% de l’audience. Ainsi l’écart avec TF1 et 5 se réduit,
21 millions de Français devant JT (26,1%). Ce chiffre est en préparation pour Channel Two : 1,9 point de plus que lundi dernier.

Malheureusement, le lendemain, Anne-Sophie Lapix se retrouve dans une situation embarrassante. Effectivement, ce mardi, France Télévisions a connu une grève importante.
Plusieurs programmes ont été interrompus pour protester contre la suppression de la taxe audiovisuelle demandée par le gouvernement Macron. Cette perte financière peut affecter
la production et l’indépendance des différents programmes.

Avec cette grève, pas de nouveau Télématin sur France 2 ce mardi. Pour Julian Bugier, le JT de 13h ne pouvait pas être diffusé dans le studio habituel et devait être organisé sur un plateau
de rechange. Même le journal a dû être raccourci, et l’annonceur a conclu : C’est la fin de ce journal. Merci pour votre fidélité. Un magazine créé – si je comprends bien – dans des circonstances particulières.
Elle a été écourtée par cette grève qui touche fortement France Télévisions pour la préservation de l’audiovisuel public.  »

Puis ce fut au tour d’Anne-Sophie Lapix à 20h. Elle a également dû raccourcir son temps d’information. Malgré la grève, Ann-Sophie Labex a réuni 4 millions de téléspectateurs.
Un si gros soleil qui suit JT était aussi un peu variable en termes logiques.

Anne Sophie Lapix est dans une situation difficile

Outre ce JT troublé, les relations d’Anne-Sophie Lapix ne sont pas sur la bonne voie. En fait, le président serait quelque peu hésitant envers le journaliste. Dans L’étrange victoire :
Macron II, l’histoire secrète, paru début juin, Louis Hausalter et Agathe Lambret révèlent la cause de l’incompatibilité entre le chef de l’Etat et le journaliste.

Lui, trop indulgent, n’a pas oublié les choix éditoriaux qui lui plaisaient. Par exemple, lorsque l’émission de 20 heures Anne-Sophie Labs a lâché son adresse au Congrès américain à la fin de la diffusion
en avril 2018 », ont-ils écrit.

Selon des proches du président, le journaliste souffre également de « pessimisme » et de « régression ». Bien que ce désaccord n’ait été confirmé ni par l’une ni par l’autre des parties,
le président, soutenu par Marine Le Pen, a refusé qu’Anne-Sophie Lapix mène le débat entre les tours.