C’est à Punta Cana qu’Ary Abittan se la coule douce avec sa compagne de longue date, Sarah-Line. C’est là qu’il a oublié durant les fêtes de fin d’année l’affaire de viol qui gâche son quotidien depuis octobre dernier.

Après l’avoir affirmé au fond du trou en décembre dernier en revenant sur son déménagement, le magazine Public met une nouvelle fois à « l’honneur » l’humoriste en dévoilant les coulisses de son escapade familiale sous les tropiques.

Le 30 ans décembre dernier, ils ont en effet été repérés à Punta Cana, à l’extrémité orientale de la République dominicaine, à la croisée de la mer des Caraïbes et de l’océan Atlantique.

L’humoriste a en effet choisi de terminer l’année à l’étranger, comme « si l’accusation de viol qui le vise depuis deux mois ne l’atteignait à peine ». Un moment, il aurait pensé tout annuler.

Le héros de « Qu’est qu’on a tous fait au bon Dieu » dont le troisième volet est prévu en salle en février s’est rendu dans ce petit coin de paradis, non seulement avec sa compagnon, mais aussi avec ses trois filles, Léna, Romy et Netty.

«Malgré l’humiliation et l’infidélité, sa compagne lui a pardonné », indique l’hebdomadaire.

Et c’est même mieux, puisqu’elle le soutient dans cette épreuve.