Brigitte Macron aurait une petite influence sur son président de mari. Et elle lui a reproché à plusieurs reprises les petites phrases qui peuvent blesser comme elle le confiait dans Paris Match. Et aujourd’hui, c’est Emmanuel Macron qui le reconnait et fait son mea-culpa.

Le chef de l’État s’est livré dans d’un entretien accordé à Darius Rochebin et Audrey Crespo-Mara, à quelques mois du premier tour de l’élection présidentielle.

Cette prise de parole est diffusée sur TF1, occasion pour le mari de Brigitte Macron de regretter certaines petites phrases blessantes.

S’il devrait être réélu, il ne les ferait plus. Emmanuel Macron s’en explique.
« Parce que je suis arrivé avec une forme de vitalité – que j’espère avoir toujours – et de volonté de bousculer que j’ai encore mais je ne mesurais pas suffisamment deux choses. », explique le chef de l’État, la société actuelle comme celle de décontextualisation.

Et de reconnaitre qu’il y a des « mots qui peuvent blesser ». «Je pense que ce n’est jamais bon, c’est même inacceptable. Le respect fait partie de la vie politique. Et donc j’ai appris », ajoute le mari de Brigitte Macron.

Une phrase en particulier est regretté : « Celle où je dis qu’il y a des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien… ça, on ne peut pas dire ça ».

« Au moment où je l’ai fait, je n’ai pas mesuré que je blessais », a-t-il regretté, assurant qu’il avait changé : « J’ai acquis beaucoup plus de respect pour chacun », a-t-il déclaré.