Caroline Margeridon s’ouvre sur son éducation et la connexion tumultueuse qu’elle a eue avec ses parents dans ses mémoires, Growing Up Caroline. Voici ce qu’elle a à dire.

Lorsque la mère de Caroline Margeridon est décédée, elle s’est retrouvée avec une dette de 8 millions de dollars.

Sa mère, Sudinfo-Caroline Margeridon, « m’a laissé 8 millions de dollars de dettes » dans le froid jusqu’à sa mort.

Caroline Margeridon a été interviewée par ses collègues de Gala, jeudi 4 août. Lorsque ses parents étaient encore en vie, cette dernière parlait ouvertement de son enfance et de son lien difficile avec eux. Sur le lit de mort de sa mère, l’acheteuse de l’Affaire Conclue a déclaré qu’elle était en froid avec sa mère depuis des années.

Jusqu’à la fin de leur vie, Caroline Margeridon et ses parents ont coupé les ponts

Rancunière et oublieuse, Caroline Margeridon est une dame de caractère. Dans une interview accordée à Affaire Conclue, l’antiquaire vedette de l’émission a déclaré qu’elle et son père avaient une relation houleuse lorsqu’elle était jeune. Elle avait une relation étroite avec sa mère lorsqu’elle était enfant, même si elle n’a pas duré longtemps. En fait, elle a parlé ouvertement de la dispute de sa propre mère avec elle. « Il y a un an, ma mère est morte. J’avais 22 ans quand je l’ai vue pour la dernière fois, et je vais avoir 56 ans dans quelques mois, a remarqué la marchande d’ordures sans filtre.

Caroline Margeridon, elle, « adorait (sa) mère » : « Éprise d’elle, j’ai abandonné l’école et je l’ai suivie sur les marchés, devenant comme une moule sur un rocher. Cependant, elle était une joueuse comme sa mère, qui avait un passé de joueuse. Cela m’a coûté 8 millions de dollars pour la sauver de la faillite… Un jour, j’ai dû prendre la difficile décision de me déconnecter d’Internet. En guise d’alimentation, j’ai des fusibles, que l’on appelle « de secours ».  » Alexandre  » et  » Victoire « , ses deux enfants, ont décrit leur mère.

En termes d’apparence, c’est la famille parfaite.

En une fraction de seconde, Caroline Margeridon a coupé tous les liens avec sa mère. En revanche, elle a une entente terrible avec son père qui remonte à leur enfance : « Je méprise l’hypocrisie plus que tout, et si nous paraissions être une famille parfaite à l’extérieur avec notre Jaguar, notre propriété de Deauville et nos poneys de polo, nous vivions un enfer à la maison. À ce jour, le seul souvenir que j’ai des chamailleries constantes de mes parents est le jour où je me suis enfermé dans ma chambre pour ne pas les entendre. Il est possible que ce soit la raison pour laquelle je n’aimais pas mon père.

Caroline Margeridon n’avait aucune envie de porter le nom de la famille.

Par conséquent, Caroline Margeridon s’est tenue à l’écart de ses deux parents pour le reste de sa vie, jusqu’à ce qu’ils décèdent tous les deux. « Comme mon père, elle (sa mère) a demandé à me rendre visite avant de mourir, mais j’ai refusé. Le pardon est quelque chose que je n’ai jamais pu accomplir, et je ne sais pas comment « La quinquagénaire déterminée l’a dit. De plus, elle n’a aucune idée de la cause de la mort de sa mère. « Quant à moi, je suis partie quand j’avais 15 ans », a-t-elle révélé. Parce que je ne voulais pas entendre parler de leur héritage à leur mort Rien ne me plaisait. »

Les journalistes ont demandé si sa fierté était un facteur contribuant à son éloignement de ses parents. « Il s’agit de survivre. Sans les ressources ou l’envie, je ne peux ou ne veux pas rester mécontente » a répondu Caroline Margeridon. Caroline Margeridon répond à cette question. Dans l’édition actuelle de Gala, nos confrères, vous pouvez lire l’intégralité de l’interview.