Eddy Mitchell a informé le Journal du Dimanche (JDD) que c’est ce jour-là qu’il a explosé sur Johnny Hallyday !

Le Dico de ma vie » a été dévoilé le 31 juillet par le Journal du Dimanche (JDD). C’est Eddy Mitchell qui s’est confié à Johnny Hallyday lors de son interview par nos camarades.

À la fin des années 1950, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday se rencontrent pour la première fois. Leur rencontre, en revanche, ne s’est pas bien passée.

Johnny Hallyday et Eddy Mitchell assistent à une fête surprise à Paris, sur la place de la Trinité. Lors de leur première rencontre, celui qui a récemment fêté ses 80 ans a fait quelques confidences.

« Quelques heures plus tard, alors que j’ai choisi de revenir, je veux récupérer les fameux vinyles », a-t-il confié à nos confrères du JDD. Il n’y a rien d’autre à dire. Malgré tous mes efforts, je n’ai pas réussi à les localiser.

Avant de déclarer : « Je suis vraiment agacé, je descends les escaliers de l’immeuble, croyant peut-être trouver mon voleur en fuite. Arrivé en bas, je trouve un individu enthousiaste engagé dans une conversation avec le concierge.  »

« Il lui livre mes dossiers », avoue Eddy Mitchell, qui perd rapidement son sang-froid. ‘Cela vous dérangerait-il que je les garde pour vous ?’ ‘Je les récupérerai demain’, dit-elle. « Je me jette immédiatement sur mes affaires », voilà comment je décris ce qui se passe ensuite.

« Je t’ai mis une sacrée raclée » (largement méritée).

Quand Eddy Mitchell a finalement réussi à atteindre Johnny Hallyday, il l’a giflé : « Je te gifle le voleur » (largement mérité). Son goût est plutôt superbe, malgré ses actes dépravés. Du coup, j’entame une discussion avec ce jeune homme tranquille.  »

Lorsque Jean-Philippe Smet répond, il semble humilié. Il est désolé, dit-il. En plus de cela, il est un grand admirateur du rock’n’roll également. Ce que vous décrivez est assez peu commun à l’époque.

Cette première rencontre, un peu tumultueuse, est le début d’une relation durable. Après la perte de son copain en décembre 2017, Eddy Mitchell a révélé qu’il avait du mal à s’y faire.

« J’ai toujours considéré Johnny comme un membre de ma famille, a déclaré le parrain de Laura Smet. Et je pense beaucoup à lui en ce moment. Nathalie Baye a évoqué les derniers moments de la vie du chanteur il y a quelques mois à peine.

Au Journal du Dimanche, nous avons été émus par sa franchise et sa candeur, mais elle a aussi révélé des informations extrêmement troublantes. Mais ce fut aussi une surprise. Les dernières années de sa vie, a-t-elle affirmé, ont été « extrêmement désagréables ».

« Il semblait être un cadavre réanimé ».

Nathalie Baye s’est ensuite expliquée : « Il était tout seul, toute la journée, dans son bureau. La télévision est allumée en arrière-plan. Je ne l’avais jamais vu dans un tel état de délabrement. Il avait l’apparence d’un zombie. Quand Laura a vu son père de cette façon, j’ai eu le cœur brisé.

Laura Smet, comme Eddy Mitchell, a eu du mal à faire face à la perte de son père. De plus, Nathalie Baye a déclaré que sa fille avait souffert de dépression pendant ses années de formation.

L’ex-femme de Johnny Hallyday a déclaré : « Il y avait des difficultés, mais Laura les a surmontées. La fin de l’adolescence a été une expérience éprouvante. Cependant, si vous ne voulez pas vivre ces situations, vous ne devriez pas avoir d’enfants.

Avant de poursuivre : « Aujourd’hui, Laura est joyeuse et organisée. » L’adolescence est tombée dans l’oubli. La confiance en soi est le meilleur cadeau que l’on puisse faire à un enfant.  »

Elle dit aussi au JDD :  » Je n’ai jamais douté d’elle « .