Pour ne rien arranger, le samedi 30 juillet, le photographe Pascal Obispo a partagé une photo qui ne contribuera guère à mettre fin à la canicule. L’artiste posait en effet nu et superbe au bord de la piscine.

Avant le calme, il y a eu un orage. Le scénario de Pascal Obispo correspond tout à fait à la définition du « calme avant la tempête », mais le mot juste est « le calme avant la tempête ». Celui qui se serait séparé de Julie Hantson a passé un sale quart d’heure lors de son passage au Cap Ferret il y a quelques jours. Le feu a détruit la zone où l’artiste vivait et travaillait pendant plusieurs semaines avant d’être finalement éteint. Au milieu de tout cela, le musicien a posté une photo très bouleversante sur son compte Instagram. Il a pris une photo pour dépeindre la dévastation de la région, qui était encore engloutie par les flammes lorsqu’il s’y trouvait.

« Sous la brume lourde de l’incendie, un petit instantané d’hier sur le Cap Ferret montre un aperçu d’Interstellar. Il est difficile de mettre des mots sur ce que nous ressentons en tant qu’enfants du bassin d’Arcachon aujourd’hui  » C’est ce qu’il a déclaré dans la description de la photo, où il est à peine visible sur un fond orange créé par les flammes à proximité. Pascal Obispo a enchaîné quelques jours plus tard avec un deuxième cliché, cette fois dans un environnement plus naturel, ce qui est encourageant. Avec une paire de lunettes d’aviateur et une forêt d’arbres en toile de fond, l’artiste a fait savoir que tout allait pour le mieux de son côté. Avant de faire une annonce humoristique, l’interprète de Fallen l’a rassurée : « Le calme après l’incendie ».

Elle était toujours séduisante, même à 57 ans.

Alors qu’il venait de vivre une terrible expérience, il s’en est servi pour promouvoir sa cause. « Voici les derniers #obispoallaccess : Avec les titres « J’ai compté » (Album Obispo Flamenco Vol.3) et « La machine » (Album Obispo Jazz Sessions/Max Pinto Sextet Vol.2), deux nouveaux albums sont lancés […].

Depuis ce samedi 30 juillet, les horreurs des flammes semblent s’être évanouies dans l’histoire. Maintenant que la folie s’est calmée, Pascal Obispo peut profiter du temps agréable et se détendre véritablement. Sa dernière photo, prise au bord de la piscine, montre que même à 57 ans et fraîchement seul, il a encore de quoi être heureux. Certains de ses admirateurs lui ont répondu : « C’est merveilleux », « Pascal, tu es magnifique » et « Si caliente ».