Anne Parillaud parcourt les expositions et les festivals littéraires depuis plus d’un an avec son premier roman, « Les Abusés », qui traite de l’inceste. L’actrice ne pouvait pas imaginer devenir écrivaine, et c’est un autre acteur qui l’a initié, comme elle l’a confié à Nice Matin, le vendredi 22 juillet 2022.

Alain Delon a fait un don inestimable à Anne Parillaud. La comédienne est actuellement de passage à Nice, à l’occasion du Festival des mots, et termine la promotion de son premier roman, « Les Abusés » (éditions Robert Laffont), libéré l’an dernier et inspiré par la violence sexuelle qu’elle a subie avec ses soeurs. Une carrière d’écrivain qui commence peut-être pour l’héroïne de « Nikita », mais qui n’était pas du tout prévue au programme pour la comédienne. Anne Parillaud s’est confiée à nos collègues à Nice Matin le 22 juillet 2022, et plus particulièrement à son rapport à la lecture. Son premier livre lui a été remis par… Alain Delon, étonné de ne pas le lire.

Comme le raconte Anne Parillaud, le livre qui a provoqué son amour des mots est « Les oiseaux se cachent pour mourir » de Colleen McCullough, et c’est Alain Delon qui lui a donné : « C’est Alain Delon qui a donné un de mes premiers coups parce qu’il était choqué que je ne l’ai pas lu » elle a dit « Nice-Matin. » Elle a eu une belle romance avec l’acteur qui a duré 3 ans. À l’époque, l’actrice n’a pas goûté les mots et ne pouvait pas douter qu’elle était elle-même l’auteur d’un livre qui lui a pris 6 ans à écrire. Le manque d’attention qui remonte certainement à son éducation : « Je n’ai pas lu et l’école m’a dégoûté par la lecture. Obliger un enfant à lire est la meilleure façon de l’en dissuader lire « . Même aujourd’hui, Anne Parillaud est trop exigeante pour lire : « Je ne lis pas pour le plaisir, je lis parce que je veux être interrogé. »

L’amour avec Alain Delon dure 3 ans

L’ex-petite amie Luc Besson et Jean-Michel Jaar ont rencontré Alan Dillon sur le plateau de « Pour la peau d’un flic » en 1983. Anne Parillaud est tombée amoureuse de la bête sacrée du cinéma français, qui est devenue comme un mentor. Elle. Leur relation a duré trois ans malgré une différence d’âge de 20 ans. Le regard d’Alain Delon a aidé Anne Parillaud à grandir et à s’imaginer dans des rôles féminins plus matures : « Alain m’a montré tout ce dont j’étais capable et m’a préparé pour Besson. »