Lors de sa rencontre avec le Pape François, Charlène de Monaco aurait enfreint un code vestimentaire, selon l’édition allemande de Gala.
Avec sa robe, elle enfreint le code vestimentaire.

Le Prince du Rocher et sa gentille épouse ont été accueillis au Saint-Siège par une audience privée sans leurs jumeaux, Gabriella et Jacques.

Pour l’occasion, l’ancien tueur de piscine aurait porté un ensemble blanc, le « le privilège du blanc », destiné aux reines, princesses et duchesses
catholiques lors de leur audience privée avec le Pape.

Mais finalement, Charlène de Monaco a associé une robe noire à encolure bateau signée Terrence Bray avec des escarpins Louis Vuitton « Heartbreaker »
beiges et du vernis à ongles noir.

Lors de cette rencontre, il était recommandé de porter le voile et d’éviter les bijoux opulents, ce que l’épouse du prince Albert de Monaco n’aurait
pas fait.

Comme le souligne Gala, Charlène de Monaco a enfreint d’autres règles.

La mère de deux enfants a notamment dû se couvrir les épaules pour sa rencontre avec le pape souverain. L’épouse du prince Albert de Monaco,
qui semble aller mieux après avoir souffert de graves problèmes de santé, s’est abstenue de le faire.