Charlène de Monaco est soignée à l’étranger pour épuisement psychologique et physique, quelques jours après son grand retour sur le Rocher après un isolement forcé en Afrique du Sud. Pour un magazine américain, l’infidélité serait en cause.

La princesse serait détruite par son mari, le prince Albert de Monaco, présenté comme adepte d’escapade extra-conjugales par le magazine américaine Star.

En entretien avec Paris Match, le prince Albert de Monaco avait pourtant brisé le silence sur l’état actuel de la princesse, confirmant l’épuisement général de cette dernière.

La décision a alors été prise d’un commun accord de l’admettre dans un centre de soin situé à l’étranger.

L’objectif étant qu’elle puisse se reposer au calme en toute discrétion, à l’abri de la pression médiatique.

Une crise conjugale a été écartée d’un revers de main.
Leur couple qu’il forme depuis une quinzaine d’années avec la mère de ses deux enfants Jacques et Gabriella n’est pas en danger.
«C’est vraiment la conséquence de toutes les opérations qu’elle a subies depuis mois », déclarait le prince-souverain monégasque.

Malheureusement, son propos ne semble pas avoir convaincu la presse américaine, en particulier le magazine Star qui lui offre la Une de sa dernière édition.

L’ancienne nageuse est supposée en fuite depuis neuf mois du Rocher pour tenter de surmonter les « humiliations » de son illustre mari « volage ».
En « cure de désintoxication en Suisse », Charlène de Monaco refuserait de revenir.