La principauté de Monaco tout entière est secouée par un meurtre mystérieux ! Et cela met la princesse Charlène de Monaco dans une situation de danger de mort. La Première Dame de Monaco doit sûrement trembler dans ses bottes.

Ce drame est évoqué dans Wunderweib, mais c’est la publication Ici Paris qui a été la première à le porter à la connaissance des lecteurs.

Cependant, dans les colonnes de l’hebdomadaire français, la Première Dame de Monaco n’est à aucun moment évoquée, au profit de sa belle-sœur, la princesse Stéphanie, avec laquelle elle partage un lien très fort.

Il s’agirait d’un meurtre commis de sang-froid. La publication indique que « la terrible nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre : un meurtre de sang-froid avait eu lieu. »

Lorsque la police a trouvé la victime, elle était attachée et bâillonnée, et ses yeux étaient brisés par la panique. Ses tueurs avaient agi de manière bestiale. La victime s’appelle Mario Jutard. Pour continuer, « Cet homme aurait été « retrouvé dans sa villa avec le larynx écrasé ; »

Et depuis, la misère continuerait pour l’épouse du prince Albert de Monaco, qui avait pu jouir d’une certaine tranquillité depuis qu’elle avait surmonté une période de dépression clinique.

Du fait qu’il faisait partie de la vie de la princesse Stéphanie de Monaco, cet homme était considéré comme un membre de la famille princière. Un scandale aurait été provoqué par leur relation. Le playboy et propriétaire de club Mario Jutard était connu sous le nom de scène « Jutard ».

Mais contrairement à ce que rapportent les médias allemands, Mario Jutard n’est pas décédé à Monaco, mais en République dominicaine, où il vivait depuis plusieurs années.

La famille royale de Monaco n’a fait aucun commentaire sur les événements en cours pour le moment.