C’est bel et bien en Suisse que Charlène de Monaco serait soignée pour une addiction, et l’endroit exact est précisé par un média italien.

À son retour au Rocher, d’Afrique du Sud, où elle s’était isolée durant de nombreux mois à cause d’une infection ORL, Charlène de Monaco était encore fragilisée.

Et la décision commune avec le prince Albert a été prise de l’admettre dans un centre de soin afin qu’elle puisse se reposer.

C’est hors de Monaco, « pour des raisons évidentes de discrétions et de confort, donc à l’étranger », explique le prince Albert de Monaco dans Paris Match.
Il a aussi évoqué « le temps d’une retraite thérapeutique qui va lui permettre de se rétablir définitivement ».

Et d’après un média italien, Dagospia, la maman de Jacques et Gabriella serait soignée dans une clinique de la Côte-d’Or de Zurich, la Kusnacht Practice.


Ce centre de soin est considérée comme le centre de soins privé le plus exclusif du monde, grâce à ses thérapies sur mesure et son accompagnement individualisé des patients.

La clinique Kusnacht Practice « est réputée comme étant l’un des leaders mondiaux dans le traitement de l’addiction et des troubles de la santé mentale ».

«Chaque patient est soigné de manière unique et privée dans sa propre résidence cinq étoiles, et bénéficie des plus stricts standards en termes de professionnalisme, de soin et de confidentialité », précise le site de cette institution.
Le palais n’a pas commenté cette allégation.