Internée dans une clinique spécialisée en Suisse, où les accès seraient protégés, Charlène de Monaco se serait enfin débarrassée d’une gourou, une sorcière qui l’aurait éloignée de ses proches ces derniers temps.

En plus des conséquences d’une dépression, qui serait consécutive à une infection ORL, l’épouse du prince Albert de Monaco aurait aussi composé avec l’emprise d’une sorcière.

Son identité a été livrée non seulement par Paris Match, mais aussi par le magazine Oggi, qui a diffusé sa photo.

Il s’agit de Dawn Mary Earl, « une sainte sud-africaine avec qui la princesse partage une passion pour la numérologie », et qui est sa conseillère depuis au moins 2016 ».
Mais depuis, le prince Albert de Monaco aurait fait le forcing afin qu’elle soit écartée.

Et une rumeur a circulé selon laquelle les déboires actuels de la princesse Charlène seraient en réalité liées à la sorcellerie et au Vaudou. Une piste irrationnelle !
D’après «Public » cette fois, le prince Albert de Monaco fera tout ce qu’il faut pour sauver son couple.

Et dans ce sens, il se serait peut-être débarrassé de cette adepte de la Numérologie, supposée avoir eu une influence négative sur la princesse.
Cette « prophétesse lui dirait « à qui se fier », à l’aide des astres, rapportait en 2020 Paris Match.
« Elle aurait récemment suggéré que l’un de ses proches, informaticien, devienne graphiste officiel de la principauté ».