Claire Chazal était sous l’emprise d’un homme tout puissant et dont elle aurait eu mal à se défaire.

France Dimanche revient sur cet épisode en reprenant les confidences de Paris Match, où elle expliquait que les femmes peuvent être amoureuse d’une certaine domination, et elle l’a elle-même vécue.

Claire Chazal à laquelle il est arrivée de regretter certaines relations, ne donne pas de noms. Mais les regards se seraient tournés vers PPDA, le père de son fils, accusé de viol et d’agressions sexuelles par plusieurs femmes.

Claire Chazal a réagi à cette affaire sur France Inter et refuse de remettre en cause la parole des femmes. « Et, en tout cas, toute parole est recevable », a-t-elle déclaré, tout en expliquant que l’homme qu’elles « décrivent n’est pas celui qu’elle « a connu personnellement et professionnellement ».

« Celui que j’ai connu aimait sans doute séduire et convaincre », et surtout « ne pas les forcer ».

Claire Chazal a aussi fait parler d’elle à cause de son trac aux commandes du Grand Échiquier, sur France 3.
Elle semblait en effet stressée.

« Relax Claire Chazal, tu stresses tout le monde », a commenté un internaute sur Twitter. « Claire, il faut laisser parler les invités, non ? Trop speed ! ».