François, le fils que Patrick Poivre d’Arvor avait de sa liaison avec Claire Chazal, serait sans doute embarrassé par le comportement de son illustre
père au restaurant.

Il a été identifié par Le Parisien, dans lequel l’ancien pape de TF1 JT prend son grade, alors que son image a pris des coups après des accusations
de viols et d’agressions sexuelles.

Et cette fois, un proche, qui se fie à l’anonymat, le présente comme avare.

Son comportement soudain dans le restaurant a été identifié.

Le milieu terrestre souriait toujours à son doux péché. Quiconque a gagné près de 100 000 euros par mois dans TF1 n’aime pas les dépenser »,
rapporte Le Parisien, avant de confier les secrets troublants à un proche.
Patrick Poivre d’Arvor « peut emporter avec lui une bouteille d’eau pétillante à la fin d’un repas dans un restaurant. Sans même payer l’addition. »

Très fragile Ces derniers mois, le PPDA peut compter sur le soutien de Claire Chazal, venue à son secours dans une interview accordée à Europe 1.
Elle s’est exprimée sur leur quotidien.

« Avec Patrick et François, on s’intéresse aux choses profondes, je pense, qui nous ramènent à la réalité, à la vraie vie, à l’amitié, à la culture,
à la famille, donc c’est ce qui nous a permis de survivre dans un monde aussi violent, caricatural et si volontiers brutal, qu’est-ce que
je ne l’aime pas », a-t-elle répondu à une question sur le père de son fils, PPDA.

Pour l’occasion, l’ancien présentateur de TF1 JT a déploré « l’évolution de la société qui tantôt surprend, tantôt se heurte ».