Laeticia Hallyday, qui est actuellement en Europe pour présenter une exposition consacrée à Johnny, serait dévastée par la nouvelle. Elle supplie qu’on la laisse vivre.

« Laeticia Hallyday détruite – Elle supplie qu’on la laisse vivre », proclame en première page la publication France Actu, qui s’appuie sur une information parue dans la publication « Public ».

Il est regrettable qu’elle ait rencontré des difficultés financières à la suite de dettes fiscales qu’elle a contractées auprès du père de ses filles.

Et si elle plaide, elle devrait aller voir les autorités fiscales pour obtenir un nouveau délai, qu’elle aurait obtenu même si elle avait supplié.

Afin d’apporter la preuve de son affirmation, le magazine people s’appuie sur une révélation qui a été publiée dans le magazine Public. Dans cet article, l’auteur a fait part de ses craintes de ne pas pouvoir remplir ses obligations.

Même si la fiancée de Jalil Lespert, qui vient de rendre hommage à son défunt conjoint en décembre, devait un jour céder leur maison de Marnes-la-Coquette, connue sous le nom de La Savannah, il y aurait tout de même matière à s’inquiéter.

Elle aurait dû baisser le prix demandé afin de faire des bénéfices. Elle l’aurait ramené de 15 millions à 8,45 millions si elle avait été aux commandes.

Si Laeticia Hallyday a des problèmes, on ne peut pas en dire autant de sa fille Joy. Joy gère désormais le chalet de Méribel en Savoie avec sa jeune tante Alcéa Boudou, âgée de 15 ans.

Sur le compte Instagram de Joy Hallyday, nous sommes en mesure de lire la phrase « Bien arrivée au ski ».