Si Charlotte Casiraghi est passionnée de philosophie, Gad Elmaleh est intéressé par la religion et à la spiritualité, une passion sur laquelle il ouvre son cœur.

C’est grâce à cette ouverture d’esprit qu’il a donné son accord au baptême de son fils Raphaël, le fils qu’il a eu de sa relation avec l’héritière monégasque.

À Monaco, le catholicisme est la religion d’État.
«Sa mère, Régine, accepta de s’y rendre », cette cérémonie religieuse, précisait le magazine France Dimanche.

« Elle emmena l’aîné de Gad, Noé, et s’installa au premier rang de la chapelle. Puis, ce joli monde rejoignit les hauts murs du palais pour un déjeuner sélect ».

Gad Elmaleh avait déjà répondu aux rumeurs dans Gala, en qualifiait la double culture de son fils comme une richesse.
Et dans «Le Parisien », où il présente son spectacle «D’Ailleurs », il rappelle son intérêt pour les religions.

« Je lis des bouquins sur les religions. La laïcité est évidemment une très bonne chose. Mais ça ne veut pas dire absence de spiritualité », a confié l’humoriste, déplorant que pendant la pandémie, la parole n’a pas été donnée aux leadeurs spirituels, qui auraient pu discuter de « l’impact en profondeur
que la crise cause à nos âmes ».
« On écoute les gens qui comptent les morts et pas ceux qui,
toute leur vie, étudient, apprennent, cherchent… Ils peuvent nous éclairer ! ».

« D’ailleurs », spectacle
de Gad Elmaleh, en tournée
dans toute la France,
au Dôme de Paris
(XVe
), du 8 février
au 5 mars 2022 (à
partir de 38 €).