Kate Middleton et le prince William seraient très inquiets pour la reine dont ils seraient plus grands soutiens dans l’épreuve.

À cause d’un gros coup de fatigue, la reine Elizabeth II a finalement pris la décision d’annuler les festivités se déroulant chaque année à Sandringham à l’est de l’Angleterre pour son premier réveillon depuis la perte de son mari, le prince Philip. La fête s’est déroulée en petit comité.

Même si le prince William et Kate Middleton n’ont pas manqué de saluer cette sage décision, cela ne les empêcherait pas d’être très inquiets pour elle.

« Face au variant Omicron qui est extrêmement contagieux », la souveraine de 95 ans, « reste en pleine ligne et une vigilance accrue s’impose pour la préserver du pire », rapporte le magazine France Dimanche.

La grand-mère du prince William aurait vécu l’annulation des festivités comme une véritable « punition », d’autant plus qu’elle avait été contrainte de renoncer à cette réunion familiale l’an dernier à cause de la crise sanitaire.

Mais le clan s’est rattrapé avec l’organisation d’une petite fête à Windsor, qui est désormais la résidence principale de la reine.
Elle a « célébré ce Noël à haut risque entouré de tout son clan, à l’exception du prince Harry et Meghan Markle qui ne feront pas le voyage depuis la Californie. »