Le chef a ensuite déclaré qu’il avait été empoisonné à ses débuts devant ces deux influences. Philippe Etchebest s’est taillé une carrière impressionnante en tant que personnalité de la gastronomie et de la télévision en France.

Sur sa chaîne YouTube, Philippe Etchebest a affronté Tibo in Shape et Jujufitcats, mais il a été empoisonné.

Même si le chef étoilé Philippe Etchebest est bien connu des fans de Cauchemar en cuisine de M6 et de Top Chef, sa chaîne YouTube compte plus de 800 000 abonnés. Pour leur premier rendez-vous, il a emmené sa femme au McDonald’s, et aujourd’hui, il partage ses recettes préférées et ses conseils culinaires.

Philippe Etchebest a dévoilé une vidéo le dimanche 22 mai 2022, dans laquelle il cuisine des plats sains avec Tibo en forme et Jujufitcats.

En interrogeant le chef qui ne cuisine pas chez lui sur ses mésaventures en cuisine, il a avoué avoir été victime d’un terrible accident alors qu’il débutait. Quand je faisais une soupe de poisson, j’ai eu le pire accident. Il a également affirmé avoir été mordu par un poisson vivant alors qu’il nettoyait les cuves.

Un chapelet de ganglions descendait le long de mon bras, Philippe Etchebest.

Au bout d’une semaine, je n’étais vraiment pas bien », a-t-il avoué aux deux influenceurs lorsqu’il a été confronté à ses pires craintes suite à la fermeture des restaurants en raison de l’enfermement. Chaque fois que j’entrais dans la cuisine, mes yeux étaient aussi grands que ceux-ci. Le chef me dévisage comme si j’avais passé la nuit dehors, et il est clair qu’il le croit. Je réponds : « Non, non, je ne vais pas bien », lorsqu’il s’enquiert de mon bien-être.

Je tends alors mon bras pour lui montrer. Mon bras était couvert de ganglions. Philippe Etchebest, qui a été victime d’un empoisonnement du sang, a été envoyé à l’hôpital par un collègue de travail.

Depuis lors, il semble qu’il ait pris le temps de réfléchir à ses erreurs et de les améliorer. Il a été nommé Meilleur Ouvrier de France en 1995. « Le titre de Meilleur Ouvrier de France est aux cuisiniers ce que la médaille d’or aux Jeux olympiques est aux sportifs », a déclaré Robert Lafont dans son livre « Je ne lâche rien », sorti le 27 août 2015 aux éditions Robert Lafont.

‘Je vais vous dire tout ce que vous voulez entendre’, confie Philippe Etchebest.

Le livre de Philippe Etchebest porte le nom de ces quatre phrases, qui sont devenues pour lui une sorte de mantra. Avec Stéphane Davet, il a écrit un mémoire sur ses tribulations en cuisine mais aussi sur le reste de sa vie.

Le chef, qui a 48 ans, a connu beaucoup de succès. Lorsqu’il quitte les cuisines de son enfance en 1980 pour intégrer une école hôtelière, il ne se doute pas de la trajectoire professionnelle qui l’attend. En tant que chef cuisinier, deux étoiles au Michelin et une brève incursion à la télévision ne sont que quelques-uns des faits marquants de sa carrière.

Une carrière sous les feux de la rampe, bien loin de son éducation tranquille. Philippe Etchebest a commencé sa carrière de chef sous la tutelle de son père au restaurant Chipiron à Bordeaux.

De la récolte des pommes de terre à la confection des rillettes de canard, tout se fait dans un environnement très discipliné et académique qui laisse peu de place à l’amour. L’affection reste discrète et privée dans notre maison. Mais même s’il ne me l’exprime pas, je suis sûre que mon père est incroyablement fier de moi.

Il s’efforce d’inculquer la même philosophie à son fils Louis-Oscar : « La vie est un travail ». Le combat n’est pas toujours simple, mais il faut faire de son mieux pour réussir. Je lui dis que j’ai travaillé dur pour obtenir ce que j’ai aujourd’hui. Même s’il aurait aimé être plus présent pour l’éducation de son fils, il reconnaît qu’il fait de son mieux avec l’aide de sa femme Dominique, qu’il a rencontrée sur un marché de Bordeaux alors qu’il faisait ses courses.

C’est un ami qui m’a recommandé de faire des fleurs en chocolat l’après-midi au travail, alors j’ai décidé de les lui présenter. Tous deux, malgré leurs différences, ont su garder leur unité tout au long du processus. Nous ne nous cachons rien, nous sommes ouverts et honnêtes l’un envers l’autre.

Parfois, Philippe Etchebest fait une pause dans son travail en pratiquant une activité physique. Il est un fan inconditionnel de rugby, comme on peut s’y attendre de la part d’un Basque, mais c’est sur le ring de boxe qu’il se défoule vraiment. Il a même combattu le champion du monde des poids lourds Fabrice Tiozzo par le passé.
Tout ce qu’il peut dire, c’est : « Quel honneur ». Ces jeux ne permettent pas de tricher, et c’est comme ça que je vois la vie. Prendre un coup ne vous empêche pas de vous relever et de continuer. Le rugby, comme la boxe, est un sport de vie qui enseigne la rigueur, le dévouement et l’exemplarité à ceux qui le pratiquent.