Meghan Markle aurait rendu fou le personnel de Buckingham Palace après qu’elle eut annoncé son désir de se rendre à Balmoral avec le prince Harry pour une visite à la reine dans un état inquiétant. La duchesse de Sussex était indésirable en Écosse.

Pendant une demi-heure, il y a eu beaucoup d’excitation.

Selon le Daily Mail, le prince Harry et la duchesse de Sussex ont provoqué un émoi sans précédent dans les coulisses du palais, après avoir annoncé sur un site qui transmet habituellement leurs messages de leur désir d’aller ensemble à Balmoral. Les Sussexes voulaient dire au revoir à la reine Elizabeth.

Une annonce qui n’a pas plu au personnel du Palais. Meghan Markle était persona non grata en Écosse, surtout que Kate Middleton elle-même résidait à Windsor avec ses trois enfants. Charles s’oppose également à l’arrivée de Meghan Markle.
« Le nombre de personnes qui allaient à Balmoral devait être limité à une famille très proche. Charles a insisté sur le fait que Meghan n’était pas la bienvenue », a déclaré une source.

Finalement, c’est seul que le duc de Sussex fit le voyage, mais il serait arrivé deux heures après l’annonce de la mort de la reine Elizabeth. Le deuxième fils du prince Charles aurait appris la mort de sa grand-mère pendant qu’il était dans l’avion.

« Il était choqué et aurait eu honte, d’autant plus qu’il ne pouvait pas dire au revoir au prince Philip », a déclaré une source proche. À l’époque, il avait éteint son téléphone. C’était la police californienne qui l’aurait informé en se rendant chez lui.