Une confidence de la Princesse Diana à laquelle elle voue un véritable culte aurait chamboulé la vie de Meghan Markle, heureuse d’avoir épouse le prince Harry, et non pas le prince William, héritier en second du trône britannique.
Ce dernier jouit de main de liberté.

Et cette confidence de regrettée princesse est exhumée par le magazine New Idea. L’historien Robert Lacey, l’avait aussi rappelé dans son ouvrage « Guerre royale – Mensonges et trahisons. », où il est question des embrouilles entre le prince Harry et William.

« Les aînés royaux récoltent peut-être toute la gloire », déclaré la maman des prince Harry et William, mais les cadets ont plus de liberté. C’est seulement quand il sera beaucoup plus grand que Harry comprendra la chance qu’il a eue de ne pas être l’aîné ».

Et le second fils du prince Charles l’aurait compris, raison pour laquelle la décision a été prise de prendre ses distances avec la famille royale et de s’exiler au Canada et ensuite à Los Angeles, au grand bonheur de Meghan Markle.

Durant leur enfant, le duc de Cambridge et le duc du Sussex étaient très proches, racontait par ailleurs leur mère, la regrettée princesse Diana, emportée des suites d’un accident de voiture survenu à Paris il y a une vingtaine d’années.

William passe son temps à couvrir Harry de câlins et de baisers, racontait la princesse de Galles, et nous, on peut à peine l’approcher. »