Mylène C, l’épouse d’Eric Zemmour, ne doit pas avoir la vie facile avec son mari et père de ses enfants. Le candidat à la présidence ne serait pas commode à vivre, et peut parfois être très humiliant.

Le candidat à la présidence de la République qui devrait goûter au printemps pour la quatrième fois aux joies de la paternité et pour la première fois de sa relation avec Sarah Knafo s’emporterait à chaque fois qu’il serait contesté.

Un épisode en particulier est rappelé par le journaliste Étienne Girard dans son ouvrage « Le radicalisé – Enquête sur Éric Zemmour. ». Cette anecdote est aussi reprise par le magazine Journal de France, qui salue le polémiste comme l’une des grandes révélations de l’année. Il serait dans le débat politique pour quelques années.

«Eric Zemmour a des ambitions pour l’après présidentielle afin de poursuivre son action avec son propre parti », est-il indiqué.
Un épisode remontant à décembre 2014 est exhumé. L’ancien polémiste était sur le plateau de I-Télé pour s’expliquer sur des propos tenus dans le Corriere della serra.

Il a été question de « la déportation de musulmans ». Il avait éprouvé de grandes difficultés à dissiper les malentendus, laissant entendre qu’il serait difficile d’être à la fois musulman et Français.

«Micros fermés, l’essayiste se rue en régie, où l’a observé Céline Pigalle, la directrice de la rédaction. « Tu as fait pleurer ma secrétaire qui est sénégalaise », lance la dirigeante. Répartie de Zemmour : « C’est toujours comme ça dans les guerres. Les femmes pleurent ».

Eric Zemmour avait cite Stendhal. « Ils prennent l’étiolement de leur âme pour de l’humanisme et de la générosité”. », avait-il lâché avant de claquer la porte.
« La séquence ne sera jamais diffusée », est-il indiqué dans « Le radicalisé – Enquête sur Éric Zemmour. », un ouvrage très documenté, en libraire depuis octobre dernier.