Malgré des frictions avec Eric Zemmour, le père de ses enfants, Mylène C, était au meeting de Villepinte parmi les 12000 personnes à cet événement lançant la candidature à la présidence de l’ancien polémiste de C News.

L’avocate spécialisée dans le droit des faillites aurait sans doute regretté sa venue puisqu’elle aurait été ignorée.

Ce serait sa supposée rivale, Sarah Knafo, présentée par le magazine Public » comme la seconde femme d’Eric Zemmour, qui a été honorée.
D’après «Le Point », Antoine Diers, chargé de la communication des équipes de l’ancien sniper de On n’est pas couché sur France 2, l’a fait monter sur scène afin qu’un hommage lui soit rendu. Eric Zemmour en aurait été chamboulé.

« Il y a celle qui est à l’origine de tout. Celle qui a eu la conviction avant nous tous qu’Eric devait devenir notre prochain président », lance-t-il, confirmant ainsi l’influence de la magistrate à la cour des comptes sur le candidat d’extrême droit à la présidence de la république.

La rivale de Mylène Zemmour – qu’une rumeur crédible prétend enceinte – est qualifiée de « brillante, élégante, tout le temps en train de réfléchir au coup d’après, avec une capacité de travail absolument bluffante ».
Ces propos ne manqueront pas d’agacer la femme d’Eric Zemmour, humiliée en public.