Nabilla Benattia serait-elle ciblée par des figures du grand banditisme, alors qu’elle est installée avec sa famille à Dubaï. Le magazine Public revient sur cette affaire, qui remonte en réalité à quelques années.

Il s’agit de cette affaire remontant à quelques années, et consécutive à un clash entre Nabilla alors accompagnée de son amie de l’époque Ayem Nour avec une jeune femme dans les rues de Miami.

Cette dernière assurait être de la famille Hornec, qui appartiendrait au grand banditisme français.

Thomas Vergara s’était confié à ce sujet en 2013 dans les colonnes du magazine Public.

«Il s’agit en fait d’un gros malentendu. Depuis, tout est rentré dans l’ordre! », disait-il.

Sa femme avait pris l’initiative d’appeler « les frères Hornec pour mettre les choses au clair ».

«Un ami en commun les a mis en relation. Ça s’est super bien passé, car la nana n’est pas de leur famille en fait?! La meuf a voulu se faire mousser. Du coup, avec eux, le jeu s’est calmé. On doit même aller prendre un verre tous ensemble à notre retour », précisait Thomas Vergara.

Dans son numéro daté du 7 janvier, le magazine Public, le jeu ne se serait pas calmé tout de suite, en se basant sur les révélations dans l’ouvrage « Les derniers seigneurs de Paris », où cet épisode est relaté.

«Un terrain d’entente », pourtant sur « une virée à Disneyland pour toute la famille », indique une source. « Une vingtaine de personnes proches des Hornec auraient passé un week-end dans de luxueux hôtels du parc pour une somme de plusieurs milliers d’euros ».
Une certitude, désormais installée à Dubaï, l’influenceuse ne risque plus d’être embêtée avec ce genre de tracas.