En effet, elle est tellement protectrice, que Natalie Marquay est devenue un soutien constant pour sa fille Lou, et pour la prochaine fois est victime d’agressions sur son corps. Si bien qu’il y a quelques semaines, elle était accusée par des followers d’avoir l’air très heureuse à la mort de son père, feu Jean-Pierre Bernaut.

« Certainement j’ai peur de vouloir être aussi heureuse quand il sera parti. Malheureusement tout le monde dit que je suis forte alors que je ne le suis pas du tout, et en fait je ne le suis pas du tout. Sans votre soutien, je ne serais pas pouvoir aller de l’avant. » Si je me montre heureux sur les réseaux, c’est forcément pour ne pas m’apitoyer sur mon sort plus tard. Ce n’est pas la vérité. »

ICI Paris a rapporté qu’elle souffrait de maladie mentale d’après les analyses d’un spécialiste du domaine. « Pour que si le manque d’existence devient une souffrance psychologique difficile, alors il faut paraître beau et plus attirant, c’est-à-dire qu’il doit y avoir un miroir qui permette à la personne concernée de se protéger en créant une autre âme », a-t-il déclaré. .

Apparemment, cette fois-ci, la fille de Natalie Marquay a été ciblée en étant critiquée pour son corps. Ils l’appelaient même une grosse vache.

« En fait ne soyez pas surprise si je ne peux pas montrer tout mon corps sur TikTok ou quand je ne peux pas poster et que j’ai du mal à Insta […] », a-t-elle déclaré sur les réseaux sociaux. Et elle s’est dite désolée des propos très durs de certains de ses followers, dont l’anonymat lui donne de nouvelles ailes.

Tu m’as beaucoup bloqué dans tous mes projets, je veux juste profiter de ma vie sans te rabaisser…de l’arrêt h24. Même à la télé, même dans les interviews, même dans les histoires, même dans les messages directs, même dans les bandes dessinées […].