Dans une récente interview, Paul Al-Kharrat a révélé ce qu’il a fait avec sa magnifique piscine.

Paul Al-Kharrat est l’un des plus grands gagnants en 12 matchs de backgammon. Avec des profits de plus d’un demi-million d’euros, on peut se demander ce qu’il a fait de son argent. Et il y a quelques jours à peine, il en a dit plus. Rassurez-vous, dans cet article, la rédaction d’Objeko vous dit tout. Es-tu prêt?

Paul Al-Kharrat révèle ce qu’il a fait de son argent

Il y a quelques jours, C8 a consacré un documentaire à ces vainqueurs de jeux télévisés, et à ce qu’ils sont devenus après. En cela, nous pouvons revoir Paul al-Kharrat. Pour rappel, en 2019, le jeune a fait ses belles journées TF1 en 12 dos crawlés. Malheureusement, le 10 octobre 2019, tout s’est arrêté. En effet, après 152 jours, le champion devait rendre son titre. Il a quitté le match avec 691 522 €. Une victoire impressionnante pour quelqu’un avec le syndrome d’Asperger.

Cependant, le jeune homme ne bouge pas. En fait, ce dernier a bien investi son argent.  » Je les mets dans la banque sans jamais les toucher. J’ai un peu d’argent déposé sur mon compte, avec lequel j’achète des billets de train et des livres.  » L’ancien champion de 12 Stroke a conclu en révélant son plus gros achat. Et ce n’est pas une chose folle que vous verrez en fait, la chose la plus extraordinaire que Paul El-Kharrat a faite avec son argent a été d’acheter un téléphone.

Un livre sur les tueurs de Paris

Depuis sa victoire massive dans l’émission Jean-Luc Reichmann, le jeune homme a réussi à renouer avec une carrière audiovisuelle. Il fait désormais partie de la bande de Laurent Ruquier des Grosses Têtes. Mais ce n’est pas tout, il a aussi écrit un livre. On les appelle des crimes et maestre de Paris passionné de criminologie et d’histoire, Paul El-Kharrat s’est penché sur ces affaires qui ont secoué la ville de la Révolution française à la Seconde Guerre mondiale.

A l’écoute de ces hommes et de ces femmes, monstres sanguinaires ou tueurs désespérés, Paul El Kharrat retrace les XIXe et XXe siècles en France. Plongez dans la terreur de la révolution avec la coupe de cheveux Jordan. Mais on rencontre aussi l’assassin de Jean Jaurès. Enfin, quelqu’un a frissonné dans la salle d’attente de la mort de Marcel Petitou pendant l’occupation. Ce livre vous permet de voyager dans le temps pour découvrir le Paris mythique et mystérieux.

Paul Al-Kharrat l’a aidé à produire ?

Plus tard, Paul El-Kharrat a révélé que la production de 12 Beats Dhohr lui aurait été bénéfique dans le programme. En fait, le héros fait comprendre que tout le monde voulait absolument qu’il gagne : la production, j’avais l’impression qu’il voulait que je gagne. J’avais l’impression qu’elle voulait me donner une chance, qu’elle voulait que je reste dans le jeu, que je m’annonce. C’est assez important, mais ces alertes que nous pouvons vous donner, même si cela signifie blesser d’autres candidats, sont assez horribles. « C’est ce qu’il dit.