Découvrez comment ralentir efficacement l’émergence des spores de pomme de terre. Idéal pour manger plus longtemps!

La pomme de terre est l’un des aliments préférés des Français. Pommes de terre bon marché et faciles à transformer, nos pommes de terre sont un élément essentiel de notre alimentation.
Cependant, le désir de toujours l’avoir à portée de main peut germer plus vite que nous ne le souhaiterions. Il vous propose de découvrir quelques tours imparables.
Des astuces qui permettent de ralentir l’émergence des spores des précieux tubercules.

Suivez ces conseils pour la lettre et vous nous en parlerez. Vos pommes de terre resteront saines et savoureuses plus longtemps ! Comme vous le savez,
il est déconseillé de manger des tubercules germés ou des taches vertes. En effet, il peut provoquer des troubles intestinaux car il libère une substance toxique dans l’organisme.
Nos pommes de terre préférées, consommées en grande quantité, peuvent être un vrai danger.

Les pommes de terre ou les reines de la bonne chère

On vous le disait tout à l’heure, si les Français aiment manger des pommes de terre, c’est qu’on peut en faire d’innombrables recettes.
Vous pouvez les transformer en frites ou les écraser. Consommez-les frites, ou faites-en toutes sortes de gratins et crêpes, et pourquoi pas en faire des pancakes.
En salades ou chaudes, nos précieuses tubercules sont aussi parfaites en soupes et même entières, cuites au four, à la vapeur ou à l’eau. Bien sûr, il est impossible de se tromper en cuisine avec des patates douces.

Cependant, nous avons tendance à le stocker et à l’oublier de temps en temps. Et quand elles germent, les pommes de terre doivent éviter de se retrouver dans nos assiettes.
Lorsque les pommes de terre germent, elles se saturent d’un poison qui peut être dangereux s’il est consommé en grande quantité. Lorsque nos tubercules sont bien mûrs et bien verts,
ils évitent aussi de trop les cuire. Cependant, certaines personnes préfèrent les manger en petites quantités et faire cuire les germes plutôt que de les jeter.

Effectivement, c’est dommage de passer à côté. Surtout à une époque où l’inflation est à un niveau record, le gaspillage alimentaire doit être banni si nous voulons atteindre la fin du mois sans tomber dans le rouge.
Cependant, ne provoquez pas de migraines, d’indigestions et de nausées sous prétexte de ne pas gaspiller un sac de pommes de terre. La santé passe avant tout, bien sûr.

C’est pourquoi nous allons partager avec vous des astuces qui mettront tout le monde d’accord. Des astuces qui permettent de ralentir l’apparition de germes sur les pommes de terre.
De cette façon, vous pouvez manger plus de nourriture en préparant de délicieux plats. Vous pouvez continuer à économiser tout en servant de délicieuses recettes pour toute la famille.

Comment ralentir l’émergence des germes ?

La molécule toxique qui entre dans nos pommes de terre lorsqu’elles germent est la solanine. C’est inévitable, c’est un processus naturel. Car, si manger c’est mal,
c’est pour protéger les pommes de terre qui poussent et sont prêtes à s’enraciner dans le sol pour pousser. Nous ne cherchons pas à nous lancer dans la culture des pieds de pomme de terre,
nous voulons pouvoir les conserver plus longtemps dans nos cuisines.

Pour ralentir l’émergence des germes, il faut d’abord trouver l’espace de stockage parfait. Les pommes de terre doivent être conservées à l’abri de la lumière et ne doivent pas subir de grandes différences de température.
La température idéale est d’environ 10 degrés. Si vous avez un sous-sol, un garde-manger ou un garage, vous préférerez les y ranger plutôt que dans la cuisine.

De plus, les pommes de terre germent moins vite lorsqu’elles sont encore recouvertes de terre. Les laver peut accélérer l’apparition de germes.
Enfin, un peu de foin ne sera pas de trop pour conserver les pommes de terre. Sinon, le papier journal fera l’affaire. Le tout dans un sac ou une boite en jute du marché.
Empêcher le contact avec les pommes de terre peut aider à ralentir l’émergence de germes. Enfin, nos ancêtres ont pu conserver intactes leurs pommes de terre pendant au moins deux mois.
Mais pour cette raison, ils stockent leurs tubercules espacés dans des couches de charbon.