Le prince Harry serait mal à l’aise face aux accusations d’agression sexuelle, portées à l’encontre de son parrain. Meghan Markle le soutient dans sa démarche.

Et le parrain en question n’est autre que le prince Andrew. Le duc du Sussex serait mal à l’aise face à leurs liens si particuliers, affirme le magazine Woman’s Day.

Ils auraient pris leurs distances depuis l’éclatement de ce scandale et il ne serait pas exclu que Meghan Markle témoigne dans le cadre de son procès qui serait prévu avant mai prochain.

Mais le prince Andrew n’en aurait que faire, allègue cette fois le magazine Gotha.
« Qu’importe donc, pour Andrew d’York, le parfum de scandales qui l’accompagne à chacune de ses sorties », indique la publication, avant d’assurer que le parrain du prince Harry ignore les positions des membres de sa famille, qui ont décidé de le maintenir à l’écart. Il les narguerait !

Le procès du prince Andrew, pour viol et agression sexuelle, sur la personne de Virginia Giuffre, mineure au moment des faits, s’est ouvert en septembre dernier aux États-Uns.

Cette femme aujourd’hui âgée de 38 ans affirme que le prince Andrew l’avait aussi abusé sur le territoire américain.