Depuis sa sortie de la famille royale, il y a deux ans, le prince Harry vivrait sous la coupe de son épouse, Meghan Markle, qui serait un peu hors-sol. Peu importe les désirs de son mari, ce qui l’intéresserait se serait elle-même.

Ce serait en effet la maman du petit Archie qui aurait décidé le second fils du prince Charles à quitter l’Angleterre, et ensuite le Canada, pour finalement poser leurs valises à Los Angeles, dans le quartier de Montecito.

D’après « Paris Match », Meghan Markle voulait absolument habiter à Montecito, là où se concentre les ultra riches.

«La vérité, c’est qu’elle vit hors-sol. Et ce qui se passe en dehors de son astéroïde, elle s’en moque. Elle sait seulement que pour ses intérêts -où elle pense être ses intérêts – elle doit vivre là », précise la publication.

Et l’endroit où elle devait absolument vivre aux États-Unis est Montecito, la banlieue est de la ville, l’une des impressionnants « d’ultra-riches de toute la planète. Une colline fendue de cinq étroits canyons et noyée sous une végétation exubérante ».

Mais bientôt elle devrait quitter le manoir que le couple s’est acheté, pour s’offrir un autre nid, bien plus grand.