Avec cette année 2022 qui commence, le prince William devrait hériter de davantage de pouvoirs au sein de la famille royale, épaulé en cela par Kate Middleton. Et les décisions les moins faciles, ce serait à lui de les prendre.

Le magazine Public l’avait déjà souligné l’an dernier, et c’est au tour de New Idea d’aller dans ce sens.

L’héritier en second du trône britannique a pris de l’autorité à 39 ans, fort de son expérience avec ses trois jeunes enfants, George, Charlotte et Louis.
Et l’autorité dont il a fait preuve avec eux lui aurait servi d’expérience sur la façon dont il userait dans ses fonctions au sein de la monarchie.

Le mari de Kate Middleton aurait été celui qui a pris la décision d’écarter le prince Andrew après que celui-ci a été mêlé à un scandale sexuel qui a terni durablement l’image de la famille royale.

Une source proche du palais a rappelé que le duc de Cambridge est de plus en plus impliqué dans les décisions concernant l’institution.
À la suite de la crise sanitaire, où il était au front avec son épouse, il a d’une certaine hérité des pleins pouvoirs.

Et ce serait à lui de gérer les conséquences de la biographie que s’apprête à sortir son frère, le prince Harry, où la famille royale en prendrait une nouvelle fois pour son grade.