Rappel Conso alerté à nouveau. Les terrines de poisson Guyader, principal produit de la saison, ont été rappelées par l’autorité publique en raison d’un défaut d’emballage, danger pour la santé des consommateurs.

Le moment de l’apéritif est un rituel, l’occasion de siroter un bon cocktail et de profiter des produits de saison qui remplissent la table du camping !

En été, ne manquez jamais une bonne occasion de vous faire plaisir. Cependant, certaines de nos spécialités saisonnières peuvent être nocives pour notre santé.

Après le scandale des glaces Häagen-Dazs, les engins de poisson Guyader doivent être évités. Rappelons que Conso tire la sonnette d’alarme suite à la découverte
d’un défaut dans l’emballage pouvant nuire à la santé des consommateurs.

Les produits stars de l’été à l’honneur chez Rappel Conso

Les gourmets ne profitent décidément pas de cet été. Les produits de saison sont dans le collimateur du Rappel Conso qui nous alerte depuis le début de l’été.

Suite au scandale de la glace à la vanille Häagen-Dazs, qui contiendrait un pesticide cancérigène, la marque Adélie également distribuée par Intermarché a été rappelée par l’organisme de santé.
Cette fois, le dessert final de l’été a un défaut de fabrication.

Des éclats et des morceaux de bois de bâtonnets glissent dans la glace, ce qui peut avoir de graves conséquences sur la santé des gourmets.

Et ce n’est pas tout ! L’une des vedettes de l’apéro a d’ailleurs fait l’objet d’un rappel le jeudi 20 juillet 2022. Il s’agit des cornflakes vendus chez Cora, Match, Houra et Migros.

Des traces d’alcaloïdes tropicaux ont été détectées dans la semoule de maïs, ce qui signifie que ces flocons seront bannis de nos paniers pique-nique.

Convoquer une terrine de poisson par Rappel Conso

Depuis la sombre affaire Boitoni, qui a durement touché la santé de dizaines d’enfants, les scandales alimentaires se sont enchaînés. Cela devrait nous alerter, en tant que consommateurs, sur la nécessité d’être vigilants.

Après le riz et les glaces, ce sont les des terrines de poisson de Guyader qu’il faut convoquer. Suite à la découverte d’un défaut sur l’emballage le jeudi 22 juillet 2022, Rappel Conso a émis une alerte concernant les références suivantes :

Code du produit : 3 276 770 010 014, lot : 022192, date « Meilleur avant » : 24 octobre 2022.

– Code produit : 32 776 770 010 007, Lot : 022191, Date de péremption : 24 octobre 2022

– Code produit : 32 776 770 010 021, Lot : 022191, Date d’expiration : 24 octobre 2022

– Code du produit : 327 767 700 100 113, lot 022192, devant servir avant le 4 octobre 2022.

– Code produit : 327 767 702 500 380, lot 022193, à utiliser avant : 25 octobre 2022 25 octobre 2022

Disponible en Galec et en Métro, cet apéritif, qui comporte un risque d’empoisonnement du fait de son étanchéité, ne doit pas être consommé.

Il est recommandé de le rapporter en magasin pour paiement jusqu’au 25 octobre 2022 ou de le détruire. Attention au plaisir appétissant, certains peuvent avoir votre peau !

Madagascar : Des pesticides découverts dans la glace à la vanille Häagen-Dazs interdits sur l’île

La découverte d’un pesticide dans la glace à la vanille Häagen-Dazs a entraîné un important rappel de produits en vente en France. La vanille en question provient de Madagascar.

Détecter un pesticide cancérigène

Le groupe américain General Mills, propriétaire de la célèbre marque de glaces Häagen-Dazs, a ordonné le rappel de quatre glaces à la vanille du marché de la capitale française après la découverte d’un pesticide cancérigène.

La production de ce bonbon à la vanille est garantie par l’usine Häagen-Dazs dans le Pas-de-Calais et la présence d’oxyde d’éthylène dans la glace à la vanille a été détectée lors du contrôle.