Vous avez peut-être commencé à vous y habituer, mais il est essentiel de vérifier vos réfrigérateurs. Si le yaourt dont nous allons vous parler s’y trouve, vous ne devriez pas le manger.

Rappel de produit : quels produits sont concernés par la procédure de retour ?

Prochainement vous marquerez le site gouvernemental rappel.conso.gouv car il ne se passe pas une semaine sans qu’une campagne de rappel ne soit mise en place par une grande enseigne. Evidemment, ces derniers préfèrent ne pas vérifier ce qu’ils proposent à la vente. Aujourd’hui, les yaourts s’inquiètent. Pour une raison quelconque ? Tout simplement soupçonner une contamination intestinale. On pourrait être tenté de parler de routine.

Les produits en cause sont des yaourts entiers au goût naturel vanille-citron-coco-fraise (huit bouteilles en verre), de la marque Carrefour Originals. Ceux-ci étaient sur les tablettes des magasins entre le 9 juin et le 10 juin. Sa date d’expiration est le 13 juillet 2022 et l’IPC est : 3560071019976.

Si vous trouvez ce yaourt populaire dans votre réfrigérateur, vous ne devriez pas le manger. Lorsque vous les rapporterez au Brands Store, vous serez indemnisé même si vous n’avez plus le ticket de caisse. Sinon, jetez-le simplement, en veillant à ce que personne ne le mange par la suite. Nous vous expliquons pourquoi.

Intestinal : quels sont ses risques ?

Enterobacterium signifie probablement quelque chose pour vous. En revanche, nous sommes sûrs que vous connaissez les bactéries suivantes, car elles ne cessent de faire les gros titres : la salmonelle, E. coli (E. coli) ou Shigella. L’entérocoque est simplement un type de bactérie qui s’installe dans le système digestif.

Les conséquences pourraient être tragiques car des enfants sont morts en France après avoir mangé une pizza buitoni contaminée par la bactérie E. coli. Si pour la plupart des gens, les symptômes de l’infection ressemblent à ceux de la grippe ou d’une maladie gastro-intestinale, pour d’autres, les conséquences sont plus graves.

Les OM précisent que les symptômes, dans les jours qui suivent la contamination, sont les suivants : « crampes abdominales et diarrhée évoluant dans certains cas vers une diarrhée sanglante (colite hémorragique) ». La fièvre et les vomissements sont également notés parmi les symptômes. De plus, ces bactéries affectent principalement les reins des enfants (d’où l’insuffisance rénale dont souffrent certaines jeunes victimes). Le docteur Lionel Barrand, biologiste rapporté par Le Parisien, ne sous-estime pas les risques car la bactérie peut « avoir des conséquences graves ».

En fait, selon l’Organisation mondiale de la santé, « l’infection peut évoluer vers une forme potentiellement mortelle ». Si les adultes en bonne santé (et donc plus forts que les enfants) se rétablissent au bout d’une dizaine de jours, ils peuvent être plus gravement atteints. Par conséquent, si certains symptômes s’aggravent, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu’ils puissent être traités correctement. Mais pour eux, dans la plupart des cas, les symptômes sont des symptômes gastro-intestinaux.

Salmonellose : comment soigner ?

La salmonelle est causée par la salmonelle. Cette infection peut être dangereuse pour l’homme, avec des symptômes communs similaires à ceux énumérés ci-dessus (diarrhée, crampes abdominales, nausées, vomissements, fièvre, frissons et maux de tête). Ces symptômes affectent la personne concernée entre trois et sept jours.