Si Charlène de Monaco est si proche de Stéphanie de Monaco, sa belle-sœur, qui lui aurait rendu visite en Suisse c’est en raison de leurs personnalités très similaires. Elles seraient toutes les deux rebelles et mystérieuses.

Après le magazine Gala, c’est au tour de Gotha d’alimenter leur proximité.
Si aujourd’hui, la sœur ainée du prince Albert de Monaco donne l’image d’une princesse bien sous tous rapports, il fut un temps où elle « inquiétait vivement la famille princière ».

« Elle qui a suivi une carrière de mannequin et, puis de musicienne, et qui a multiplié les liaisons, avec Paul Belmondo, Rob Lowe, Anthony Delon ou encore son garde du corps, Daniel Ducruet, qu’elle a d’ailleurs épousé en 1995 ».
D’après Gala cette fois, les deux princesses seraient aussi difficilement cernables, presque indéchiffrables.

La sœur du prince Albert n’était pas une femme trophée, comme on en croise souvent à Monaco. Elle n’était pas non plus une intrigante ».
Les deux belles-sœurs parleraient le même langage.

La princesse Stéphanie de Monaco aurait toujours été bienveillante avec l’ancienne nageuse.

«La vie m’a appris la compassion », a-t-elle confié.«Je sais que personne n’est à l’abri de rien et que personne n’est au-dessus de personne ».
«Si les gens vivaient la vie d’une princesse, ne serait-ce qu’une semaine, lâche la princesse monégasque, maman de trois enfants. Ils vivraient beaucoup moins. Nous sommes des êtres humains comme les autres avec nos peines, nos joies, nos rires, nos pleurs », disait-elle une autre fois.
Et d’après le média italien Dagopia, Charlène de Monaco aurait reçu une visite de sa belle-sœur dans sa clinique en Suisse.