Tout le monde se réjouissait, mais lui ne pouvait pas se joindre à la joie, comme si son cœur avait été envahi par la tristesse et le chagrin… ».

Benjamin Biolay « sombra dans une profonde mélancolie » lorsqu’il regarda par la fenêtre et entendit le bavardage des familles réunies autour de l’arbre de Noël, ainsi que les rires et les cris des enfants qui ouvraient leurs cadeaux. Le jour de Noël, il y aurait eu un événement dramatique.

Vous pouvez trouver l’information dans le numéro d’Ici Paris qui est sorti le 28 décembre.
Il lui a fallu faire ses adieux à sa grand-mère le soir de Noël, et depuis, il leur est difficile de prendre du plaisir à cette fête.

Benjamin Biolay s’est ouvert de son point de vue sur la question lors d’une interview réalisée par Thomas Sotto et diffusée sur le JT de France 2. Pendant les fêtes de fin d’année, il a été interrogé sur les sensations qu’il éprouvait.

C’est peut-être un gros cafard ! » Ce n’est en aucun cas ma période la plus productive de l’année. Il déclare : « J’en fais un récit massif tout en conservant la dose nécessaire de décorum ; je vais chercher la légende pour rester à flot. »

L’occasion s’est présentée pour l’ex-petit ami d’Anas Demoustier de lui faire part de ses réflexions et sentiments sur la circonstance.

Benjamin Biolay a déclaré qu’il y avait quelques périodes dans le passé de sa famille où Noël n’était pas un événement très important. Ces années se sont déroulées tout au long de la première partie de l’histoire de sa famille.